Union Libre


El Diwan

Carl Philipp Emmanuel Bach fait ses valises pour Persépolis

Les Dominicains ont souhaité réunir dans un salon imaginaire oriental, la philosophie et la musique : Carl Philipp Emmanuel Bach et le soufisme. C’est au XVIIIe siècle que l’occident découvre et se fascine pour l’orient. Rythmé par la poésie incandescente récitée par Leili Anvar, Shani Diluka et Keyvan Chemirani recréent ce Diwân magnifique, racontant deux mondes si proches et pourtant aujourd’hui si lointains.

19h | Réfectoire d’été | Entrée libre
Avant-propos
par Selvam Thorez

19h | Bar Séraphin | 15€
Assiette iranienne

Poème de Rumi Mevlana,

Maître soufi, mystique persan né à Balkh, dans le Khorasan de l'époque, dans l'actuel Afghanistan, le 30 septembre 1207 et mort à Konya le 17 décembre 1273, poème lu par leili Anvar pendant le spectacle:


Bienheureux l’instant où nous serons assis à la terrasse, toi et moi
Deux images et deux formes, mais une seule âme
Toi et moi Les bruissements des bosquets et le chant des oiseaux donneront l’eau de la vie
Lorsque nous entrerons ensemble au jardin
Toi et moi Les étoiles du ciel viendront nous contempler
Et nous leur montrerons notre visage
Toi et moi
Toi et moi sans toi et moi seront réunis par la joie
Heureux et libérés des superstitions éparses
Toi et moi Les perroquets célestes se régaleront de sucre
Lorsque nous rirons ensemble
Toi et moi Le plus étrange, c’est que toi et moi soyons ici dans un petit coin
Alors que nous sommes l’un en Occident et l’autre en Orient
Toi et moi Une image sur cette terre et sous une autre forme
Au paradis éternel et au paradis du sucre
Toi et moi

Une production du CCR Les Dominicains