Omar Youssef Souleimane (SYRIE)

Poète

Omar Youssef Souleimane est né sur les plateaux du Kalamoune à une quarantaine de kilomètres au nord de Damas. Entre 1999 et 2004 sa famille s’installe en Arabie Saoudite.
Après avoir obtenu un baccalauréat scientifique en 2005, il étudie la littérature arabe à l'Université de Homs.
Entre 2006 et 2010, il a été correspondant de la presse syrienne, et a collaboré avec de nombreux journaux arabes.
Il est l'auteur de livres de poésie : "Chansons de saison" (2006), "Je ferme les yeux et j'y vais", prix koweitien Saad Al Sabbah en 2010.
Ayant participé aux manifestations pacifiques dès mars 2011 à Damas puis à Homs, il a été recherché par les services de renseignements syriens. Afin d'éviter la prison, il est entré dans la clandestinité et est parvenu à quitter son pays.
En 2012, il passe en Jordanie, puis rejoint la France. La France lui a accordé l'asile politique en 2012.
Il a publié : "Il ne faut pas qu'ils meurent" (éditions Al Ghaoune - Liban, 2013), "La mort ne séduit pas les ivrognes" (bilingue, français/arabe, aux éditions L'oreille du loup - Paris, 2014), "Oublie Damas" (nouvelles, en arabe, Liban, 2015), "Loin de Damas" (poésie, 2016). Un film a été réalisé sur son poème "Je ne suis plus personne".
Vivant en région parisienne, il y poursuit une spécialisation en langue et littérature arabes à l’Université Paris 8 et continue son œuvre poétique.

Il est en résidence au CCR de La Chartreuse-Lez-Avignons pour la saison 2017-2018.